Comment adopter une attitude éco-responsable pendant un voyage ?

Ce n’est plus un secret pour tout le monde, le dépassement écologique survient de plus en plus tôt dans l’année. Il incombe à chacun d’être plus responsable vis-à-vis de l’écologie, et ce, à n’importe quelle période ou saison. Même en vacances, on peut soigner son empreinte écologique, la question est de savoir comment. Il suffit seulement de quelques astuces et vous voilà voyageur éco-responsable.

Ça commence dès le départ

La partie la plus polluante des vacances est sans nul doute le déplacement. Parmi tous les moyens de locomotion, l’avion est celui qui pollue le plus. Voler est certes le moyen le plus rapide d’arriver à destination, mais quel prix. L’impact d’une heure de vol par personne équivaut au minimum à cinq fois plus de CO2 qu’une heure de voiture. Par opposition, le train est beaucoup plus écologique. Si vous voulez adopter une attitude éco-responsable en vacances, vos premiers kilomètres en train vous mèneront dans la bonne voie. Arrivé à destination, ne vous arrêtez pas sur votre lancée, pensez à votre empreinte carbone et prenez le vélo. En effet, le vélo vous permet de vous déplacer sans dégrader la couche d’ozone. Avec un taux d’émission de gaz à effet de serre de 0, n’hésitez pas à en abuser.

Vacances rime avec détente, repos et manger

Les hôtels labellisés écologiques sont des valeurs sûres. Ceux-ci se sont engagés à appliquer bon nombre de mesures respectueuses de l’environnement. Des produits d’entretien aux sources d’énergie, tout l’attirail du bon écolo doit y passer. L’empreinte écologique se voit drastiquement diminuée par rapport aux hôtels classiques, de plus, la nourriture est quasiment 100% bio. Pas de place pour la restauration rapide ni pour les plats à emporter, tout est cuisinés et consommé sur place. Les croissants et les pains servis au petit-déjeuner sont par exemple produits chez la boulangerie d’à côté. Et c’est ainsi pour tous les approvisionnements de ces éco-hôtels.

Réduisez vos déchets, pensez au tri

Le tourisme produit des tonnes de déchets chaque année. Il n’y a qu’à voir l’état des plages après les hautes saisons pour se rendre compte de l’absurdité de la situation : les emballages des mangeailles et des produits sanitaires pullulent partout. Priorisez tout ce qui peut être réutilisable : sacs, gourdes, etc. et jetez les déchets dans les ordures en veillant à respecter le tri. Ramenez-les si nécessaire, car le traitement des déchets n’est pas toujours la priorité de certains pays.

Que vous voyagez seul ou en groupe, être éco-responsable, c’est donc avoir conscience de ses empreintes écologiques. Il est tout à fait faisable de les réduire au minimum tout en gardant un certain confort et de profiter de ses vacances.

Voyager en sac à dos et dormir chez l’habitant : conseils et matériel indispensable
Faire un voyage écotouristique ou solidaire : faut-il contacter une agence de voyage spécialisée ?